Découvrez l'interview de LOGAN ADAM !

Publié le : 26/08/2019 01:46:22
Catégories : Equipe Monastre

1. Comment avez-vous découvert votre don ?

Pendant mes études, j’ai vécu un an à Londres en colocation. Un soir, j’ai accepté de « faire les cartes » à une dizaines de personnes. C’est leur retour quelques jours, voire semaines plus tard, qui m’ont fait vraiment prendre conscience de ce que l’on m’avait légué.

2. Est-ce qu'il y a d'autres voyants dans votre famille ?

Oui. Dans ma famille, il y a toujours eu des voyants, bien avant ma naissance d’ailleurs. Nous sommes 3 voyants actuellement dans notre famille. D’autres membres ont également le même genre de ressentis mais n’ont pas souhaité devenir voyants.

3. Dans votre vie de chaque jour, comment vivez-vous votre don ?

Je n’y pense pas vraiment. J’essaie de garder un comportement naturel vis-à-vis de ce don. Il se manifeste si cela est nécessaire pour moi ou pour quelqu’un d’autre.

4. Avez-vous une anecdote sur une prédiction qui a eu de l'importance dans la vie d'un de vos consultants ?

Je me souviens d’une consultante qui souhaitait quitter la région dans laquelle elle vivait pour rejoindre sa famille dans la région parisienne, même si elle n’en avait pas vraiment envie. Celle-ci avait été très déçue sentimentalement par un homme et ne souhaitait plus le revoir. Pourtant, j’ai eu un ressenti très fort : tout cela n’était qu’un malentendu et leur histoire n’était pas encore terminée. J’ai donc très (très) lourdement insisté pour qu’elle le rappelle et l’invite à diner. Je me souviens même lui avoir fait promettre de l’appeler dès qu’elle avait raccroché son téléphone avec moi.

Elle a fini par accepter sans aucune motivation. Quelques jours plus tard, ils étaient de nouveau ensemble. Par la suite, une magnifique petite fille est née et ils ont acheté leur premier appartement ensemble.


5. Est-ce que votre don génère des peurs ou des craintes dans votre vie ?

Les seules craintes que cela peut générer sont au niveau de certains ressentis. Ainsi, j’ai du mal à rester dans certains endroits ou bien à parler à certaines personnes.

6. Quels sont les supports que vous utilisez en consultation ?

J’utilise principalement les tarots et parfois, le pendule.

7. Quel est le support que vous préférez et pourquoi ?

Chaque carte du tarot signifie beaucoup de chose. Ceux sont mes ressentis qui me guident vers la bonne signification. C’est l’outil qui me correspond le mieux car il est capable de canaliser mes ressentis.

8. Comment votre entourage a-t-il réagi en apprenant votre don ?

Pour l’entourage proche, compte tenu des antécédents familiaux, cela n’a guère étonné personne. Concernant l’entourage moins proche, j’en parle très rarement afin d’éviter les éternels débats autour de la voyance.

9. Pouvez-vous voir votre avenir personnel ?

Oui et non. Je ne peux pas utiliser les tarots car l’égo déforme la lecture des cartes.

En revanche, j’ai plutôt tendance à suivre les ressentis que l’on m’envoie car ils sont souvent des messages, même si je fais attention à bien distinguer une envie inconsciente d’un vrai ressenti.

10. Avez-vous déjà eu des visions que vous n’avez pas osé révéler ? Si oui, pourquoi ?

Oui. Je n’évoque pas les visions graves liées à la santé.

Par ailleurs, uniquement l’entourage proche, je considère que parfois je ne suis pas la personne la mieux placée pour parler de certains sujets. Enfin, il faut aussi que ces mêmes personnes acceptent d’entendre la vérité…

11. Est-ce qu'il y a quelque chose qui vous aide à vous concentrer ?

Je pratique régulièrement l’autohypnose pour me concentrer. Je peux également relire des extraits d’ouvrages juste avant de commencer une séance…

12. Vous est-il déjà arrivé de ne rien voir, rien ressentir sur une personne en consultation ?

Il arrive que l’on ressente moins bien une personne mais cela ne m’est jamais arrivé de rien ressentir du tout.

Par contre, cela m’est arrivé de ne pas pouvoir répondre à la demande d’une personne cela dépassait mes compétences ou bien ne correspondait pas à mon éthique personnelle : trouver des clés, détection de maladies graves, envoutement / désenvoutement, date précise.

13. Est-ce que votre don a déjà disparu ? Si oui, comment est-il revenu ?

En cas de grosse fatigue, les ressentis viennent moins naturellement. Dans ces cas-là, je préfère ne pas faire de voyance.

14. Pouvez-vous savoir si une autre personne a un don de voyance ?

Pas toujours. Cela dépend de la personne. Je peux quand même souvent savoir si la personne a un vrai don ou non.

15. Est-ce qu'il y a des sujets que vous ne voulez pas ou ne pouvez pas aborder ?

Je peux aborder quasiment tous les sujets avec tolérance et bienveillance. Néanmoins, je ne veux pas aborder les sujets liés à la santé.

Par ailleurs, je ne veux pas non plus répondre aux questions jugées trop fantaisistes par respect pour les cartes et pour ceux qui m’ont légué ce don. Par fantaisiste, j’entends une question peu sérieuse du type « suis-je une extraterrestre ? » (véridique !)

16. Quel est le domaine (sentimental, professionnel….etc..) que vous préférez traiter en consultation, et pourquoi ?

Étant ancien chef de projet, j’aime bien aborder les domaines professionnels au sens large du terme (toutes questions se rapportant à un projet). Faisant également de l’hypnothérapie, les rapports humains m’intéressent également beaucoup. J’aime aussi apporter mon aide sur les questions sentimentales ou familiales.

17. Comment vous sentez-vous après une consultation ?

Je suis plutôt calme et détendu. Il m’arrive parfois de prendre le temps de réfléchir un peu sur la consultation car cela peut apporter beaucoup spirituellement.

18. Pouvez-vous "oublier" que vous possédez un don ?

Oui, je n’y pense pas tout le temps ! Toutefois, « on » me le rappelle régulièrement par un (petit) signe.

19. Qu’est-ce que vous diriez aux gens qui ne croient pas à la voyance ?

Je ne pense pas que mon rôle soit de convaincre qui que ce soit. Par contre, je continue à défendre l’idée que cela aide de nombreuses, de très nombreuses personnes dans leur vie.

Il est important de garder une distance vis-à-vis de la voyance. Avoir un doute est plutôt sain dans la mesure où il ne faut pas croire n’importe quoi, n’importe qui dans n’importe quelles conditions.

20. Avez-vous un message ou une recommandation à transmettre à vos consultants ?

Le don seul ne suffit pas. Je suis une personne qui continue d’étudier et de travailler régulièrement pour m’améliorer et vous proposer toujours plus d’outils pour mieux vous accompagner et vous aider.

La voyance n’est pas une science exacte, surtout sur l’aspect temporel. il arrive parfois de se tromper. Dater un évènement reste assez complexe. Le libre arbitre reste élément important dans l’évolution d’un chemin de vie.

J’essaie d’utiliser mon don de la manière la plus honnête possible, sans complaisance mais toujours avec bienveillance. Vous mettre à l’aise est également important pour le bon déroulement de la séance.

Pour ne pas faire trop durer la conversation, il m’arrive d’aller parfois un peu vite. N’hésitez pas à utiliser les messages privés pour demander une reformulation.

Bref, je remercie chaleureusement toutes les personnes qui ont accepté de me faire confiance et toutes celles qui, un jour, accepteront de partager un moment sur un sujet qui leur tient à cœur.

Prenez soin de vous !

Logan

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire


Ils nous font confiance

Besoin d'aide

Besoin d'aide

Besoin de conseils avant d'entrer en consultation ?

Des questions sur notre fonctionnement, l'utilisation de vos cadeaux, sur le choix de votre consultant... Contactez-nous !

Notre ligne téléphonique

Nous sommes joignables du lundi à vendredi, de 9h à 12h et de 13h à 18h30.

+33 (0)4 22 13 20 68

Notre Mail direct

Contactez-nous par écrit, nous répondons dans les meilleurs délais

Envoyer un Mail