Découvrez l'interview de EVE !

Publié le : 10/08/2019 08:53:59
Catégories : Equipe Monastre

1. Comment avez-vous découvert votre don ?

Déjà toute petite j'avais des flashs, je voyais les évènements avant qu'ils ne se produisent. Mais j'ai grandi au sein d'une famille très cartésienne, il n'y avait pas beaucoup de place pour ce genre de perception, alors je n'y accordais pas d'importance. Et puis à l'âge adulte, un évènement tragique s'est produit dans ma vie, et je l'ai vu la veille qu'il se réalise. Ce fut un véritable cataclysme pour moi, et j'ai décidé d'accorder beaucoup plus d'importance à mes perceptions, de faire place à ce don.

2. Est-ce qu'il y a d'autres voyants dans votre famille ?

Ma grand-mère avait aussi ce don, c'est elle qui m'a par la suite expliqué ce  qui se passait en moi. J'ai appris alors à l'apprivoiser, et à le développer.

3. Dans votre vie de chaque jour, comment vivez-vous votre don ?

Ce don est devenu a transformé toute ma vie depuis que je l'accepte. Aujourd'hui il fait partie de mon quotidien, et le fait de lui accorder toute la place qu'il mérite, de le mettre au service de ceux qui ont besoin de réponses, me permet de me sentir à ma place et en phase avec moi-même.

4. Avez-vous une anecdote sur une prédiction qui a eu de l'importance dans la vie d'un de vos consultants ?

Il y a quelques temps, j'ai vu en me concentrant avec une personne qui me consulte régulièrement, qu'elle partirait à l'autre bout du monde et qu'elle s'y sentirait comme chez elle. Elle m'a répondu que c'était impossible, qu'elle était professeur et qu'elle ne pouvait pas laisser son travail. Je lui ai alors expliqué qu'il fallait accorder du temps à cette vision, qu'elle se réaliserait certainement plus tard. Aujourd'hui elle a quitté la France, elle est professeur en Thaïlande et adore sa nouvelle vie !


5. Est-ce que votre don génère des peurs ou des craintes dans votre vie ?

J'ai appris à ne me concentrer que sur des sujets positifs ou qui peuvent aider. Il faut savoir laisser de la place à l'inconnu et ne pas vouloir tout maîtriser.

6. Quels sont les supports que vous utilisez en consultation ?

Je n'utilise que le son de la voix d'une personne, ou son écriture et ses mots, et parfois sa photo. Je n'ai besoin d'aucun instrument spécifique pour laisser venir à moi les perceptions du futur, ou même du passé...

7. Quel est le support que vous préférez et pourquoi ?

Les mots sont pour moi le meilleur support pour développer mes ressentis concernant une personne ou un sujet que l'on me donne. Ils me parlent, vont au-delà de leur signification. Lorsqu'une personne qui me consulte prononce quelques mots, ou les écrit, je vois bien plus loin qu'une simple phrase. Je me concentre sur la vie de la personne, ou sur le sujet qu'elle souhaite aborder, et je perçois ce qu'il en sera.

8. Comment votre entourage a-t-il réagi en apprenant votre don ?

Avoir un tel don dans une famille cartésienne n'est pas toujours très facile à faire accepter. Pourtant chaque personne de mon entourage est toujours très friande de connaître ma perception des choses, mes visions, mes ressentis...

9. Pouvez-vous voir votre avenir personnel ?

Se concentrer pour soi-même est très compliqué parce qu'on ne peut pas diriger les perceptions sur un sujet précis, l'affectif entre beaucoup trop en compte et brouille les pistes  ! Il faut simplement savoir accueillir ce qu'il est donné de percevoir pour soi-même sans vouloir en savoir plus.

10. Avez-vous déjà eu des visions que vous n’avez pas osé révéler ? Si oui, pourquoi ?

Oui, j'en ai eu pour moi-même. Je n'ai pas voulu y croire, elles me montraient un chemin que je ne souhaitais pas prendre, mais personne n'échappe à son destin. Il est inutile d'ignorer ce qu'il m'est donné de voir. Il faut tout prendre en compte, en considération, et accepter ce qu'il nous est donné de de vivre.

11. Est-ce qu'il y a quelque chose qui vous aide à vous concentrer ?

Le calme m'aide à me concentrer, j'ai besoin de m'isoler pour recevoir ce que l'on vient me confier et le retransmettre de la meilleure manière qu'il soit.

12. Vous est-il déjà arrivé de ne rien voir, rien ressentir sur une personne en consultation ?

C'est extrêmement rare, mais il m'est arrivé de ne rien percevoir, parce que c'est un échange. Il faut que la personne qui me consulte soit ouverte au retour que je peux lui donner.

13. Est-ce que votre don a déjà disparu ? Si oui, comment est-il revenu ?

Mon don n'a jamais disparu, il m'accompagne, que je sois en forme ou fatiguée, heureuse ou plus triste, il fait partie de ma vie.

14. Pouvez-vous savoir si une autre personne a un don de voyance ?

Je ressens les dons que les personnes qui me consultent ont. Que ce soit un don de voyance ou un don dans un tout autre domaine.

15. Est-ce qu'il y a des sujets que vous ne voulez pas ou ne pouvez pas aborder ?

Je n'aborde jamais les sujets qui concernent la maladie ou le décès.

16. Quel est le domaine (sentimental, professionnel….etc..) que vous préférez traiter en consultation, et pourquoi ?

Je n'ai pas de domaine que je préfère. Ce que j'aime c'est pouvoir répondre, parvenir à voir dans l'avenir de quelqu'un le sujet qui l'intéresse. Et ce que je préfère c'est avoir un retour positif d'une personne qui m'a consultée parce que cela implique sa satisfaction.

17. Comment vous sentez-vous après une consultation ?

Une consultation se déroule en général de manière fluide, cela me demande de la concentration, et c'est toujours agréable d'entrer en connexion avec une personne qui est ouverte aux réponses qu'elle va recevoir. Ce qui m'est compliqué c'est de devoir me concentrer avec une personne qui reste fermée. Mais par définition, les personnes qui choisissent de consulter sont en attente de réponses, donc ouvertes à ce qu'elles vont recevoir. Il est donc rare  qu'une consultation ne soit pas fluide.

18. Pouvez-vous "oublier" que vous possédez un don ?

Non, je ne peux pas l'oublier, les flashs, les perceptions, les visions, viennent à moi parfois même sans sollicitation. Je peux choisir de ne pas y accorder d'attention, mais je ne peux pas oublier ce don.

19. Qu’est-ce que vous diriez aux gens qui ne croient pas à la voyance ?

Que chacun est libre de ses croyances, qu'elles sont toutes respectables, et que le monde est fait de diversités, c'est ce qui le rend intéressant. Mais je voudrais simplement rappeler qu'il est prouvé que l'être humain ne sait utiliser qu'à peine 20% de ses capacités cérébrales. Alors cela laisse la porte ouverte à beaucoup de perspectives. Peut-être que les personnes qui ont ce don ont tout simplement la possibilité d'activer une fonction cérébrale plus facilement que d'autres. De la même façon que certains sont doués en mathématiques et d'autres pas. Ou encore que ceux qui ont le sens de l'orientation quand d'autres ne cessent de se perdre...

20. Avez-vous un message ou une recommandation à transmettre à vos consultants ?

Je leur dirais de travailler leurs pensées, parce qu'elles influencent nos vies. Plus on pense positivement, plus on vit des choses positives !

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire


Ils nous font confiance

Besoin d'aide

Besoin d'aide

Besoin de conseils avant d'entrer en consultation ?

Des questions sur notre fonctionnement, l'utilisation de vos cadeaux, sur le choix de votre consultant... Contactez-nous !

Notre ligne téléphonique

Nous sommes joignables du lundi à vendredi, de 9h à 12h et de 13h à 18h30.

+33 (0)4 22 13 20 68

Notre Mail direct

Contactez-nous par écrit, nous répondons dans les meilleurs délais

Envoyer un Mail